L’isolation par l’intérieur des combles aménageables

L’isolation des combles par l’intérieur est la plus facile à mettre en place comparé par exemple à l’isolation par l’extérieur.

Elle permet d’optimiser le confort thermique de votre maison tout en vous faisant faire des économies sur votre facture d’énergie.

Alors comment procéder ? Nous vous expliquons tout dans cet article. Il vous suffit de suivre nos explications, étape par étape.

Capricorne_degat_SARPAP_CECILINDUSTRIE-2Vérifier sa charpente

Dès que vous avez en tête d’isoler vos combles lors de votre projet de rénovation, la première chose à faire est d’inspecter votre charpente.

Vous devez rechercher si votre charpente est attaquée par des insectes xylophages (capricornes, lyctus, vrillette). Pour cela, regardez s’il y a de la sciure.

Observez également si le bois de la charpente a bleui ou s’il présente des traces de contamination par des champignons.

Avec un maillet, frappez sur toutes les pièces de la charpente. Si elles sonnent creux, cela veut dire que le bois est attaqué.

Si votre bois est attaqué, à l’aide d’un couteau ou d’un tournevis, sondez le bois. Cela vous permettra d’évaluer la profondeur des dégâts.

Il faut maintenant éliminer les parties attaquées. Avec une hachette de charpentier, allez jusqu’au niveau du bois sain. Prenez une brosse métallique et frottez la charpente pour éliminer les restes de vermoulure.

Prenez soin de bien balayer le sol et placez les débris dans un seau. Sachez qu’il faudra les brûler sans trainer afin de détruire les larves.

Passez ensuite l’aspirateur sur toute la charpente mais également sur le plancher.

Il est bon de savoir que les pièces vermoulues sur un tiers ou plus vont perdre leur résistance mécanique. Elles doivent donc soit être renforcées soit remplacées.

Nous vous conseillons de faire alors appel à un professionnel.

Il faut maintenant que vous traitiez le bois de la charpente par injection. Faites 3 perçages de 8 à 12 mm de diamètre par mètre sur environ deux tiers de l’épaisseur du bois.

Injectez le traitement jusqu’au reflux. Laissez imbiber. Faites tremper les chevilles qui vont reboucher les trous dans un récipient rempli de produit.

Enfoncez ensuite les chevilles avec un maillet et terminez avec un traitement de surface.

Laissez sécher plusieurs jours avant de commencer la pose de votre isolation.

IMAG0952La fixation des suspentes

Vous le savez peut-être mais il existe plusieurs types de suspentes. Des métalliques ou en composite armé haute performance.

Elles se fixent sur le côté des chevrons et c’est la méthode que nous avons décidé de vous expliquer.

Sachez que chaque modèle se décline en plusieurs longueurs qu’il faut choisir en fonction de l’épaisseur isolante mais également du type de pose (monocouche ou bicouche).

Sachez aussi que les suspentes sont utilisées principalement avec des laines minérales ou naturelles ou des isolants minces.

Il est temps de commencer la fixation des suspentes. Commencez par tracer les emplacements des suspentes haute et basse à une extrémité du rampant.

Vous devez régler leur dépassement de manière à les aligner sur le même plan. Marquez la position.

Présentez ensuite chaque suspente sur son repère. Fixez perpendiculairement la suspente à la longueur du chevron. Utilisez au moins deux vis.

Faites la même chose à l’autre extrémité du rampant. Reliez maintenant les suspentes avec des cordeaux dans les deux sens, horizontal mais également vertical.

Vous devez maintenant poser les suspentes intermédiaires en les alignant sur les cordeaux.

Elles doivent être espacées de 60 cm dans le sens vertical et de 1,20 m (maximum) dans le sens horizontal. Cela correspond normalement à un chevron sur deux.

IMG_5284365305Poser l’isolant

Deux solutions s’offrent à vous :

  • La monocouche permet la pose en une seule opération de 20 cm de laine de roche et 30 cm de laine de verre. Elle est conseillée pour des combles relativement vastes car elle va empiéter sur la superficie habitable.
  • La bicouche est parfaite pour les espaces réduits. La première couche va s’insérer entre les chevrons et la deuxième en recouvrement.

Pour la pose de la première couche, sachez que l’épaisseur requise est déterminée selon la profondeur des chevrons et de la lame d’air à ménager entre l’isolant et le matériau de couverture.

Il faut environ 4 cm de vide ventilé afin d’éviter le pourrissement de la charpente. Les panneaux semi-rigides vont faciliter la pose entre les chevrons car ils se calent d’eux-mêmes.

Vous devez maintenant découper l’isolant en fonction de l’espacement des chevrons. Prévoyez 10 cm en plus environ. Attention à vous protéger, la laine minérale gratte.

Commencez la pose en bas du rampant afin de terminer au faîtage. Faites coulissez les panneaux triangulaires l’un contre l’autre et ce, jusqu’à les joindre entièrement.

Comblez tous les espaces qui sont vides avec des chutes.

Pour la deuxième couche, elle doit se faire perpendiculairement à la première, en prenant soin de dirigé le pare-vapeur vers l’intérieur des combles.

L’isolation sera ainsi protéger de l’humidité venant de la maison.

Donnez un coup de cutter à l’endroit des suspentes. Embrochez l’isolant mais faites attention à ne pas le déchirer.

Une fois que le rampant est complètement isolé vous devez recouvrir les jonctions avec du ruban adhésif spécial. Cela va assurer la continuité du pare-vapeur. Collez-en également tout autour des suspentes et à certains endroits déchirés.

101_1312Mettre en position les fourrures

Comme la plupart des personnes, vous envisagez très certainement de faire une finition en plaques de plâtre.

A ce moment-là, vous allez devoir placer des cavaliers sur les suspentes pour y emboîter les fourrures.

Pour commencer, vous devez enfiler le cavalier en diagonale sur la suspente et le redressez d’un quart de tour.

Rabattez en sens inverse les deux extrémités de la suspente avec de bloquer le cavalier. Les fourrures sont déclinées en plusieurs longueurs. Mesurez les longueurs à poser d’un bout à l’autre du rampant.

Pour abouter deux longueurs de fourrures, utilisez des éclisses. Glissez celles-ci aux extrémités des tronçons à abouter et solidarisez le tout avec une pince à sertir.

Il faut deux sertissages de chaque côté des fourrures afin de rigidifier la liaison

Les fourrures se clipsent en force sur les cavaliers. Inclinez le profilé légèrement pour le clipser d’abord en partie haute sur les cavaliers.

Puis rabattez-le avec vos mains d’un coup sec pour l’emboîter.

Il ne vous reste plus qu’à positionner les plaques de plâtre sur les fourrures avec des vis autoforeuses.

Vos combles sont maintenant isolés !

Guide pour l’isolation des combles

Devis Gratuits

Demandez 3 devis gratuits et sans engagement


Cliquez ici