Comment poser un poêle à bois dans un salon

poele-a-bois-piazzetta-oxford-117305

 

Dans un salon, le poêle en bois permet d’apporter de la chaleur bien sûr mais également de la convivialité et un style très tendance.

C’est également un mode de chauffage de plus en plus utilisé pour faire baisser ses factures d’énergie.

Il est plus simple à installer qu’une cheminée mais à condition de bien respecter des règles de sécurité, d’avoir déjà un conduit d’évacuation et de suivre à la lettre chaque étape !

La préparation de l’installation du poêle en bois

Lorsque l’on décide d’équiper son salon d’un poêle à bois, il y a un grand nombre de chose à prévoir et à vérifier.

La première est de vérifier le conduit existant. Vérifiez son étanchéité, sa vacuité et sa stabilité.

Il faut également vérifier que les écarts de feu du conduit soient conformes à la réglementation en vigueur.

Celle-ci impose une distance de sécurité de 10 cm de la paroi extérieure du conduit à un matériau combustible. Le diamètre du tubage doit au moins être égal à celui du poêle à bois et surtout pas inférieur à un diamètre de 150.

La distance de sécurité n’est pas non plus à prendre à la légère. Pour un mur d’adossement en béton ou en pierre, il faut obligatoirement une distance de 25 ou 30 cm entre le mur et le poêle.

Si votre mur est en plaque de plâtre ou dans un matériau sensible, il faut prévoir 3 fois la valeur du conduit de raccordement.

Le plus simple est de vérifier les distances indiquées par le fabricant de votre appareil.

Vérifiez également que la nature de votre sol soit compatible avec le poids de votre poêle. Au niveau de la sécurité, le carrelage qui est un matériau incombustible est parfait pour accueillir votre poêle.

Si votre sol est en parquet ou avec de la moquette, vous allez devoir prévoir une plaque en ardoise ou en tôle d’acier pour y poser dessus le poêle.

Elle devra dépasser de 21 cm sur le côté et de 30 cm en façade.

L’installation du poêle en bois

Vous avez de la chance car la plupart des poêles sont livrés prêts à installer ou alors vous n’avez qu’à fixer par exemple les pieds, la sortie de fumée sur le corps du foyer ou les plaques réfractaires.

Pour la mise en place de votre poêle, n’oubliez pas de respecter les distances de sécurité.

Selon le cas, une rosace va venir couvrir la liaison où l’on fixe la plaque de propreté vissée au plafond.

Vous devez maintenant mesurer la hauteur entre la sortie de fumée de l’appareil et le départ de conduit de cheminée au plafond.

Cela vous donnera la longueur qu’il vous faut pour les tuyaux de raccordement. Pensez à ajouter une marge nécessaire pour emmancher les tuyaux.

Les tuyaux proposés par les fabricants ne permettent pas toujours d’avoir la longueur désirée.

Sachez que vous pouvez découper un tuyau à l’aide d’une meuleuse d’angle équipée d’un disque en métal.

Normalement, vous avez une collerette au niveau de la jonction à l’intérieur du raccord mais ce n’est pas toujours le cas.

Vous devez alors faire un joint d’enduit réfractaire pour ne pas que les condensats ne s’accumulent.

Pour le raccordement au conduit existant, le tuyau est simplement emboîté (la partie femelle vers le haut).

Votre poêle à bois est maintenant opérationnel.

Notre conseil : lorsque vous utilisez votre poêle les premières fois, veillez à faire des chargements raisonnables pour que votre poêle fonctionne à allure modérée.

Il est possible que lors de la première utilisation, vous constatiez des odeurs provenant du poêle et du conduit de raccordement. Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal.

Pour un fonctionnement optimal de votre poêle, il est essentiel d’apporter une arrivée d’air frais près du poêle.

Si votre logement est équipé d’une VMC, l’arrivée d’air frais est obligatoire. Si votre appareil est BBC, sachez que des kits spéciaux sont vendus pour ce type de poêles.

Devis Gratuits

Demandez 3 devis gratuits et sans engagement


Cliquez ici