Bien isoler ses fenêtres

isoler-ses-fenêtres-dans-les-coinsLorsque l’on veut isoler ses fenêtres, c’est bien sûr pour se protéger du froid venant de l’extérieur mais également du bruit.

Des fenêtres mal isolées et c’est votre argent qui passe ……… par la fenêtre ! Pour éviter que vos factures de chauffage explosent, nous vous expliquons comment bien isoler vos fenêtres.

Obtenez 3 devis gratuitement

Les avantages d’une bonne isolation

Isoler ses fenêtres est une solution pour améliorer votre quotidien. Surtout si vous habitez en plein centre-ville, si vos fenêtres donnent sur une rue ou si vous habitez un quartier où tous les week-ends c’est la fête. Une isolation phonique s’impose donc dans ces cas bien précis.

Mais il faut reconnaître que le plus souvent, on isole nos fenêtres pour faire des économies d’énergie.

Lorsque vous allumez votre chauffage et que votre fenêtre est mal isolée, celle-ci laissera passer la chaleur vers l’extérieur. Les conséquences sont des pertes d’énergie et une consommation d’électricité trop élevée car votre maison ne sera jamais correctement chauffée.

Sachez que des fenêtres mal isolées peuvent entraîner une consommation d’énergie multipliée par 3 ! Il est donc temps d’agir !

Une isolation avec une fenêtre double vitrage

C’est la solution la plus efficace lorsque l’on veut s’isoler du bruit et du froid. Ais son plus grand inconvénient c’est son prix.

En effet, les fenêtres doubles vitrages sont chères, très chères et ce n’est pas une solution adaptée à toutes les bourses ! Mais l’état préconise ce type d’installation et a mis en place un crédit d’impôt de 15 % qui vous permet de réduire la facture.

Le survitrage : une solution économique

Vous l’aurez compris, achetez une fenêtre double-vitrage coûte cher. Si vous n’en avez pas les moyens, il existe des solutions dont le survitrage.

De nombreux professionnels proposent cette solution pour éviter aux particuliers de se ruiner.

Le principe du survitrage est simple. Il consiste à poser une nouvelle épaisseur de vitre en la fixant sur la fenêtre déjà existante.

Cette solution n’est possible que sur des fenêtres en bois car ce sont les seules à pouvoir accueillir des fixations.

Obtenez 3 devis gratuitement

survitrage-1Poser un film thermorétractable

Le film thermorétractable est une forme de survitrage. Il s’agit donc d’un film que l’on fixe à l’aide d’un ruban adhésif double-face.

Ce film est bien sûr transparent et en polypropylène.

Il est collé sur la menuiserie et va être ensuite tendu à l’aide d’un sèche-cheveux.

Le résultat est une surface lisse qui emprisonne une lame d’air amovible. Cette technique va améliorer les performances thermiques de votre maison (en moyenne 40 %) et va éviter l’effet de « paroi froide ».

Les joints à coller

Souvent, les vieilles fenêtres ont une mauvaise étanchéité et c’est par là que s’échappent l’air chaud et que rentre l’air froid.

En posant des joints de calfeutrage, vous allez diminuer ce problème. Il existe des joints en différents matériaux :

  • Les bourrelets adhésifs : en mousse, ils se présentent sous forme d’un ruban autocollant. Il suffit de les coller sur le cadre de la fenêtre en démarrant d’un angle. Avant de commencer la pose, nettoyez le bois. Posez le ruban en enlevant au fur et à mesure le film papier protecteur de la face collante. Appuyez bien pour bien fixer le bourrelet. Attention, ces bourrelets ont l’inconvénient de vieillir mal.

 

  • Les joints en caoutchouc : ils durent plus longtemps que les modèles précédents. Ils sont vendus en double largeur. Vous pouvez dont rabattre le joint vers l’extérieur et ainsi avoir une isolation plus efficace. Il est également possible de séparer le joint en deux selon la largeur dont vous avez besoin. La pose est très simple. Il faut partir d’un angle en enlevant le double film au fur et à mesure de la pose.

 

  • Les joints en plastique : ce type de joints est autocollant également mais seulement sur la moitié de sa largeur. Il doit être replié sur lui-même pour lui donner sa forme en V. Il est donc constitué d’une partie fixe collée et d’une partie mobile relevable qui va obstruer le jeu entre le dormant et l’ouvrant de la fenêtre. Il a une très bonne tenue dans le temps. Pour le poser, appliquez la face collante contre le dormant alors que l’autre partie reste libre. Mettez la partie ouverte du joint vers l’extérieur. La pointe V doit être vers la fenêtre. Repliez ensuite la partie libre au fur et à mesure de la pose du joint.

 

  • Le joint en silicone : avec cette technique, vous pouvez réaliser une étanchéité qui épouse à la perfection l’espace entre le cadre et le dormant. Appliquez le silicone avec un pistolet sur les 4 bords de la fenêtre en comblant de façon généreuse chaque espace vide. Posez par-dessus une bande de démoulage que vous découpez au cutter dans les angles. Fermez ensuite la fenêtre. Au bout de 24 heures, retirez cette bande. Enlevez les bavures à l’aide d’un cutter.

 

  • Le joint métallique : ce type de joint est très résistant et est d’une grande efficacité grâce à sa pression ressort. Il est constitué d’une partie fixe que l’on cloue et d’une partie mobile qui se relève. Celle-ci obstrue le jeu entre le dormant et l’ouvrant de la fenêtre. Pour la pose, découpez les morceaux de joint aux dimensions du cadre avec des ciseaux de bricolage. Clouez la partie fixe dans la feuillure avec les pointes fournies avec le joint. Prenez soin de diriger la partie qui se relève vers l’extérieur de la fenêtre. Relevez la partie mobile avec une cuillère afin de régler l’angle d’ouverture. Pensez à vérifier de temps en temps le joint car il a tendance à se refermer. Il suffit alors de le relever.

Comme vous pouvez le constater, finalement, isoler une fenêtre n’est vraiment pas compliqué et est à la portée de tous. Votre portefeuille vous en remerciera !

joint-adhesif-caoutchouc-blanc-ou-marron-profil-p-6-m-pour-fenetres-L-12229_1

Prévenir les infiltrations d’air froid durant l’hiver

Obtenez 3 devis gratuitement

Devis Gratuits

Demandez 3 devis gratuits et sans engagement


Cliquez ici